Expos, presse.

EXPOS photos divers.

2018

Du 9 au 22 juillet

« Triptyques » Salle du Marais, Penvenan.

Du 17 février au 15 mars

« Verticalité » au centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelles de Trestel.

Du 5au16 février

« Matières » au centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelles de Trestel.

Du 5 février au 5 mars

« Comme un Bateau ... » au Foyer Logement de Penvenan.

Du 8 janvier au 16 février

"Verticalité et reflets" Résidence de l’Abbaye, Bégard.

2017

Marché de Noël,La Roche Derrien, Penvenan.

Du 18 au 24 décembre

Du 26 août au 21 septembre

« 3 regards à Pontrieux » Maison Effel, Office de Tourisme, Pontrieux.

« Vues et couleurs de Bretagne » Salle Anatole Le Braz

Du 14 au 20 août

« Verticaité & L’est à l’ouest » à Kermouster, Lézardrieux.

Du 10 au 16 juillet

« L ‘est à L’ouest » Salle du Marais, Penvenan.

Du 16juin au 11 aout

« Regards croisés » au Foyer Logement de Penvenan

Du 19 mai au 16 juin

« Vues d’ici » à L’EHPAD de La Roche Derrien

Du 16 janvier au 16 février

« Verticalité & L’est à l’ouest » à L’EHPAD de La Roche Derrien

2016

Marché de Noël,La Roche Derrien, Trédarzec, Penvenan.

Du 9 au 19 août

"Verticalité et reflets" Chez Constance, Plougrescant.

Du 5 au 15 août

"Pixelisme" dans le bourg de Trélévern.

Du 18 au 31 juillet

"L'est à l'ouest" Japonisme breton

à l'Office de tourisme de Tréguier, port de Plaisance.

Du 11 au 24 juillet

" Pixelisme" à la salle du Marais, Bld de la mer, Port Blanc, Penvenan.

Du 4 au 10 août

" Reflets et matières" à Kermouster, Lézardrieux.

Du 1er au 31 juillet

"Matières" au Lapin Rouge, Guingamp

Du 12 mai au 1er juillet

"Verticalité et transparence" à la Maison du Département, Lannion.

Du 18 avril au 8 mai

"Cadrage" au centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelles de Trestel.

Du 1er au 10 avril

"Matière" dans le bourg de Trélévern.

2015

Du 17 au 30 août

"Transparence" à l'Office de tourisme de Tréguier, port de Plaisance.

Du 7 au 16 août

"Cadrage" dans le bourg de Trélévern.

Du 3 au 14 août

"Verticalité" à l'Office de tourisme de La Roche Derrien, place du Martray.

Du 13 au 26 juillet

" Cadrage" à la salle du Marais, Bld de la mer, Port Blanc, Penvenan.

Du 30 avril au 11 juin

"Transparence" au Foyer Logement de Penvenan, 2 rue de Poulpiquet.

2014:

Du 18 au 31 octobre

"Verticalité" à l’Office de Tourisme du Trégor-Côte d’Ajoncs, port de plaisance, Tréguier, 22220.

Du 13 octobre au 2 novembre

"VUES D'ICI" au centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelles de Trestel.

Du 18 au 31 août

"Verticalité" à la salle du Marais Port Blanc.

Du 25 juin au 30 août

"VUES D'ICI" Au Crédit Mutuel de Bretagne, 4 rue de la poste, 22710 Penvenan

Du 21 avril au 3 mai 2014

"Photographies Jean Ducouet"

à l’Office de Tourisme du Trégor-Côte d’Ajoncs, port de plaisance, Tréguier, 22220.

Du 13 au 31 janvier 2014

"VUES D'ICI"

Au foyer logement, 2 Rue du Poulpiquet

22710, Penvenan.

2013:

Du 5 au 30 novembre

"Reflets, rouille du bord de mer" au Crédit Mutuel de Bretagne, Paimpol 22500

Du 19 octobre au 2 novembre

"REFLETS, AVEC LA MER COMME MIROIR" Office de Tourisme Paimpol-Goëlo, Paimpol 22500.

Du 31 août au 22 septembre

Chapelle des Paulines, Tréguier, 5 photos exposées " Rêves sur la ville,Tréguier et votre imaginaire"

Du 12 au 25 août

LA ROUILLE NE DORT JAMAIS à l'Office de tourisme de la ville de Tréguier,22220.

Du 29 juillet au 31 août

VUES D'ICI ET AUTRES REGARDS hall de l'hôpital de Tréguier.

Du 8 au 24 juillet

EXPO JEAN DUCOUET à Port blanc, Penvenan.

2012:

Du 16 novembre au 14 décembre

REFLETS ET MATIERES Salle "Les Aigrettes" SSR hôpital dePaimpol.

Du 7 au 27 mai

REFLETS ET MATIERES dans le hall de l'hôpital de Lannion.

Du 29 mars au 29 avril

REFLETS ET MATIERES au Restaurant le Gulf Stream de la Station Biologique de Roscoff.

2011:

Du 19 au 25 décembre.

VUES D'ICI ET AUTRES REGARDSà la Salle Anatole Le Braz, 22710 Penvenan.

Du 27 juin au 10 juillet.

VUES D'ICI ET AUTRES REGARDSà l'Office de tourisme de la ville de Tréguier,22220.

Du 2 juillet au 21 août.

PAYSAGES URBAINS; "Tréguier une ville et son évolution" à la salle d'exposition de la mairie de Tréguier 22220, Trois photos exposées. Vingt participants.

2010 :

Du 11 juillet au 29 août.

NOIRMOUTIER en noir et blanc.(Cimetière de bateau et littoral)

Chez Rémy Dussel, 26 rue du grand Vieil, Noirmoutier en l’Ile 85330.

Du 02 au 29 août.

REFLETS, AVEC LA MER COMME MIROIR. Office de tourisme de la ville de Tréguier, 22220.

2009 :

Du 6 au 30 août 2009

REFLETS, AVEC LA MER COMME MIROIR. Crêperie « Chez Nénène » au couvent alternatif, Camlez 22000.

Du 4 juillet au 19 août

« TREGUIER LA NUIT » Trois photos dans la salle d’exposition de La Mairie. 22220.

Du 17 au 19 juillet

REFLETS, AVEC LA MER COMME MIROIR.

Aux « Rencontres des Arts » Festival d’art contemporain à Mers sur Indre, 36230 Indre

2008 :

Du 7 octobre au 5 novembre

QUELQUES MOMENTS TRANQUILLES, avec Michel Baulot,

Exposition de photographies, Bibliothèque Gérard Philipe, 54 Bd du Château, 94500 Champigny sur Marne.

2006 :

Du 4 au 18 février

DE BRETAGNE ET D’AILLEURS, avec Michel Baulot. Salle Anatole le Braz, 22710 Penvenan

2005 :

Du 7 au 21 juillet

PHOTOGRAPHIES DE VOYAGES, avec Michel Baulot et Jean Paul Dumontier

Galerie Nymphéa, 4 allée Vivaldi, 75012 Paris

2004 :

Du 27 juillet au 22 août

D’ICI ET D’AILLEURS, avec Michel Baulot. Crêperie « La Cozerie » Trestraou, 22000 Perros guirec.

Extraits de presse ;


Le Trégor du 11 août 2016

Le Penvénanais Jean Ducouet expose actuellement Chez Constance, café-librairie-crêperie, deux séries de photographies différentes intitulées Verticalité et Reflets.

Jean, ancien éclairagiste dans le milieu du spectacle, se passionne pour la photographie depuis maintenant plus de 30 ans et se définit lui-même comme photographe amateur « parce que dans « amateur », il y a le mot amour ».

Au-delà des classiques paysages, portraits ou panoramiques, Jean travaille sur la verticalité en transformant des photos classiques en un format de 33 cm par 95 cm : « J’ai ainsi trouvé quelque chose qui permet d’avoir une profondeur et élève le regard ».

S’il met ainsi en valeur des arbres ou un phare, sujets déjà en hauteur, il parvient aussi à donner une profondeur visuelle à un mouvement d’eau ou à deux canards. « J’ai découvert une autre vision de la photo par la verticalité. »

Les oeuvres exposées ont toutes été prises entre Trégor et Goëlo et celles intitulées Reflets sont plus particulièrement consacrées à la mer. Il s’agit de photographies de bateaux dont Jean n’a conservé que les reflets dans l’eau : « Dans ces visions fantomatiques, déformées par le vent et la houle, on ne reconnaît plus la forme primitive des bateaux mais on la devine. Avec ces photos, je vais plutôt dans la direction de l’abstrait. »

Le Télégramme du 8 août 2016

Jean Ducouet, photographe depuis trente ans, expose jusqu'à dimanche, à la salle communale de Kermouster. « Pour cette exposition, j'ai braqué mon objectif sur les reflets mouvants, troublants et hauts en couleurs des bateaux dans les ports de Loguivy-de-la-Mer et Paimpol et sur les matières des coques travaillées par l'eau de mer, le vent, la pluie. La nature nous surprend toujours si l'on sait la regarder », a expliqué l'artiste, enthousiaste, en présentant ses photos. À la limite de l'abstrait, elles permettent à chacun d'y projeter son monde imaginaire.

Le Télégramme du 22 août 2015

Chaque exposition de Jean Ducouet est une agréable surprise.

L'artiste, lauréat du dernier concours photos de la ville de Tréguier, entraîne, une nouvelle fois, le visiteur, dans une originale aventure photographique. On ne présente plus Jean Ducouet. Pourtant, les oeuvres du photographe penvénannais, qui expose jusqu'au 31, à l'office de tourisme, près du port de plaisance, sont de perpétuelles novations.

L'artiste du boîtier numérique est quelqu'un qui aime à « bousculer les codes, à aller plus loin que la photo ». Qu'importe la technique, si le résultat est au bout. Grâce à une « manipulation Photoshop », il réussit à faire apparaître dans une photo noir et blanc, par transparence forcée, une touche de couleur qui devient le point fort du cliché. L'artiste, lauréat par le passé du concours photographique de la ville de Tréguier, a ainsi le don de révéler un détail dans sa couleur naturelle, tout en le détachant d'un fond pouvant être volontairement sombre ou flou. Un procédé qui rend plus attractifs et plus

Ouest France du 27 juillet 2016

L'homme à la barbe fleurie égrène à tous vents, depuis des années, dans le Trégor, ses photos originales, tout en changeant de thème régulièrement. Abonné aux expositions à l'office de tourisme, Jean Ducouet présente« des clichés qui font illusion, à base de bambous, fleurs de cerisiers ou poiriers, camélias... mais aussi des vagues et paysages marins ».

Inspiré des peintres de sumi-e, ou adaptation de la culture japonaise à la technique chinoise de peinture à l'encre et à l'eau (lavis), par le truchement d'un logiciel photo, Jean Ducouet transforme l'épreuve en noir et blanc, tout en se rapprochant des techniques ancestrales adaptées à des vues de notre région. L'artiste, toujours en recherche de techniques à découvrir, a baptisé son exposition « L'Est à l'Ouest, japonisme bretonnant ».

Jusqu'au 31 juillet, à l'office de tourisme sur les quais, du lundi au samedi de 9 h 30 à 18 h 30 ; dimanche de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h. tél. 02 96 92 22 33 ou 06 82 86 70 11.

Ouest France du 7 juillet 2016

Photographe depuis trente ans, Jean Ducouet expose une quarantaine de ses clichés à la salle communale de Kermouster.« Pour cette exposition, j'ai braqué mon objectif sur les reflets mouvants, troublants et hauts en couleurs des bateaux dans les ports de Loguivy-de-la-mer et Paimpol, et sur les matières des coques travaillées par l'eau de mer, le vent, la pluie. La nature nous surprend toujours si l'on sait la regarder », explique l'artiste. Ces photos quasiment abstraites, permettent à chacun d'y projeter son monde imaginaire.

Jean Ducouet expose également d'autres de ses photos, plus concrètes, tirées sur papier toilé et fixées sur un châssis, comme des tableaux« On me dit souvent que mes photos ressemblent à des tableaux, j'ai fait en sorte que cela paraisse encore plus vrai », s'amuse-t-il.

Ouest France du 5 mai 2016

Jean Ducouet, a choisi de venir vivre à Penvénan une fois à la retraite.« Je travaillais comme technicien du spectacle, et entre la lumière et la photographie, il y a plus qu'un cousinage »,commente l'artiste.« C'est ainsi que je fais de la photo depuis une vingtaine d'années. »
 Mais pas n'importe quelles photos. Écoutons-le expliquer son travail.« En photo, il existe plusieurs sens de lecture pour les clichés : le format paysage, le format portrait et le format panoramique. J'ai voulu aller dans une autre direction. Proposer un autre sens de vision, regarder devant soi, faire abstraction des côtés, et ne garder que la notion de profondeur, face à nous. »
 Voilà pour ce qui est de la verticalité. « Révéler un détail en lui rendant sa couleur naturelle, tout en le détachant d'un fond volontairement sombre ou flou. Privilégier unepartie de l'image, en la colorisant de façon à ne laisser apparaître qu'un détail choisi pour son intérêt visuel. Cette colorisation est obtenue par juxtapositions de calques et gommage de la zone à traiter. J'ai privilégié ce procédé pour rendre plus attractive ma vision de ces photos.
 Voilà ce qu'il en est de la transparence. Une vision de la photo originale et intéressante. Quant aux sujets, ils sont de deux sortes : soit des paysages, des monuments, soit des éléments tels que fleurs ou coquillages.

Ouest France du 20 août 2015

Jean Ducouet est un photographe autodidacte. |

Jean Ducouet, photographe bien connu dans le Trégor, expose 16 photos originales à l'office de tourisme Trégor - Côte d'Ajoncs, sur les quais, jusqu'au 31 août.

L'artiste présente une nouvelle technique qu'il maîtrise grâce à une manipulation sur Photoshop. « Faire apparaître, dans une photo en noir et blanc, par transparence forcée, le point fort du cliché, par une touche de couleur. »

Le magicien de l'objectif précise : « L'objectif est de révéler un détail en lui rendant sa couleur naturelle, tout en le détachant d'un fond volontairement sombre ou flou. »

Cette colorisation est obtenue par juxtaposition de calques et le gommage de la zone à traiter.

« Les photos ainsi traitées, avec cette petite note colorée sur certains détails, apporte une pertinence photographique à mon travail », conclut l'artiste.

Le Télégramme du 16 juillet 2015

Jean Ducouet a utilisé la technique moderne pour donner un aspect surréaliste à ses clichés.

Actuellement, Jean Ducouet, photographe, expose des photos originales à la salle du Marais à Port-Blanc. Le photographe présente une série de photos originales : « Je cherchais à présenter une série de mes photos reconditionnées par ajout d'éléments divers à l'aide du logiciel de photo bien connu avec toujours une envie de sortir la photo traditionnelle de son visuel réaliste ». Ces images reconstruites donnent parfois une vision décalée et surréaliste.

Ouest France du 6 mai 2015

Faire apparaître dans une photo en noir et blanc, par transparence forcé, le point fort du cliché par une touche de couleur, révélé un détail en lui rendant sa couleur naturelle, tout en le détachant d'un fond volontairement sombre ou flou, privilégier une partie de l'image en la colorisant, de façon a ne laisser apparaître qu'un détail choisi pour son intérêt visuel, tel est le but de Jean Ducouet , photographe, qui exposera ses photos au Foyer Logement jusqu'au 30 juin.

Le Trégor du 30 au 5 novembre 2014

Du positif, rien que du positif ! C'est ce que souhaite Jean Ducouet quant il expose au centre héliomarin jusqu'au 2 novembre, ses Vues d'ici dont certaines sont volontairement dans le sens verticale: " Quant vous regardez un panoramique classique, votre tête va de gauche à droite, elle fait "non", alors que lorsque vous regardez une photo verticale, votre  tête va de haut en bas : elle dit "oui" et c'est quant même plus sympathique", s'amuse l'artiste. Le choix des photographies - prise dans le secteur de Plouguiel, Plougrescant, Pénvenan, La Roche Derrien etc ;- n'est pas non plus anodin : "Pendant que les personnes discutent ensemble pour deviner d'où est prise une photo, les minutes passent et c'est autant de temps durant lequel elles oublient qu'elles sont ici, pour se faire soigner" . Une bonne idée au vu du grand nombre de patients venus s'oxygéner devant les photos de Jean Ducouet. 

Le Télégramme 21 octobre 2014

Passionné de prises de vues et de techniques de reproduction, Jean Ducouet, primé à de nombreux concours photographiques, dont celui de 2013 de Tréguier, surprend toujours avec ses réalisations.

"Ne garder que la notion de profondeur", argumente l'artiste photographe Jean Ducouet, pour présenter ses œuvres qu'il expose à l'Office de tourisme. "J'ai voulu aller dans une autre direction et proposer un autre sens de vision que les formats traditionnels pour les paysages, portraits et panoramiques", explique celui qui, en plus de maîtriser à la perfection la technique de prise de vues, et en perpétuelle expérimentation dans les technique de reproduction. Celui qui se vante d'être "sans doute le premier à vouloir sortir ses clichés du cadre" présente des prises de vues dans le sens vertical sur des scènes "jouant sur la profondeur visuelle". D'où le nom de son exposition qu'il a baptisé "Verticalité".

Ouest France 21 octobre 2014

Jean Ducouet présente une exposition de très belles photos grand format à la verticale.

Jean Ducouet, le chasseur d'images à la barbe fleurie, est un boulimique de prises de vues. En photographie, il y a les formats paysage, portait et panoramique. Jean Ducouet propose une autre version. "Regarder devant soi. Faire abstraction des côtés, et ne garder que la notion de profondeur." Jusqu'au 31 octobre, il expose une série de photos grand format, à la verticale. Mais pas de sujets verticaux comme les phares, les menhirs ... " Mais des scènes jouant sur la profondeur visuelle. " L'artiste photographe à tout naturellement titré son exposition "Verticalité"; Du très beau travail qui mérite une visite à l'Office de Tourisme Trégor Côte d'Ajoncs, au port de plaisance.

Ouest France 20 août 2014

Des photos de haut en bas ou de bas en haut

Jean Ducouet présente à la salle du Marais, boulevard de la mer à Port-Blanc, une exposition qui fait hocher la tête aux visiteurs. Jean Ducouet a enlevé les côtés de ses photos, pour ne garder que ce qui l'intéressait et présenter ainsi des clichés verticaux, qui privilégient la profondeur. Déjà l'an dernier, il avait tiré ses photos sur une toile spéciale, et elles ressemblaient alors étrangement à des tableaux. Cette fois « le visiteur doit dire oui ou non », suivant le sens dans lequel il regarde la photo : des bas en haut ou de haut en bas. De superbes photos en tout cas, auxquelles le recadrage a donné une nouvelle dynamique.

Ouest France du 26/27 avril 2014

Jean Ducouet est un fidèle des expositions à l’office de tourisme sur les quais. J’usqu’au 3 mai, il présente un échantillon de ses superbes photos qui ont un rendu de tableaux de maître, dont il a l’exclusivité ». Sans pour autant en garder le secret. « Je voulais employer une autre technique pour mes photos. Surtout les valoriser dans la présentation. Les sortir du cadre comme on dit » Or ses photos sont bien présentées dans un cadre, comme les tableaux de peinture. Avec l’effet de peintures. « Je tire mes photos sur de papier granulé, mat, de type Canvas, ressemblant à de la toile de peintre, et adapté aux tirages numérique » Le résultat est impressionnant.

Le Télégramme du 24.04.2014

Exposition Jean Ducouet. Photos ou tableaux ?

Jean Ducouet (à l'office de tourisme jusqu'au 3 mai) innove dans la présentation de ses clichés. Jean Ducouet expose à l'office de tourisme jusqu'au 3 mai. Le photographe surprend toujours. Celui que l'on connaît pour ses prises de vue et ses montages informatiques poursuit ses recherches dans la présentation de ses clichés. Une première dans la technique. Pour valoriser ses photos de la région, « Je les imprime sur du papier Canvas adapté aux tirages numériques tout en gardant un regard de photographe ». Le résultat est confondant, on ne sait plus si l'on est en présence de tableaux ou de photos, d'autant plus que « ses toiles » sont montées sur de vrais cadres pour peintre. « Je dois sans doute être le premier à expérimenter la technique. Je voulais les sortir du cadre comme on dit », a-t-il ajouté. C'est d'autant plus réussi que son innovation supprime l'effet miroir d'un vitrage.

Le Trégor du 23 au 29 janvier 2014

« Le plus important : le contact avec les gens ! »

Alors que certains artistes ne jurant que par les galeries d’art, Jean Ducouet, photographe, lui, préfère trouver des lieux d’expositions plus vivants ; « J’ai eu le déclic le jour ou un copain sculpteur a fait une exposition dans une charcuterie, en m’expliquant que c’était là le cœur du village ! Et effectivement, tout le monde regardait ses œuvres, pas seulement les personnes faisant la démarche intellectuelle de se rendre dans une galerie ! C’est pourquoi je préfère aussi exposer dans les hôpitaux, les foyer logements, les commerce, etc. Car l’important, c’est de rencontrer un maximum de personnes pour discuter avec elles et évoquer leurs souvenirs à partir de mes photos prisent dans le Trégor ». Plus qu’une exposition photo, les présentations de Jean Ducouet sont un événement interactif ! « Au cours d’une exposition comme celle-ci, un marins a reconnu le bateau que j’avais photographié et m’en a raconté l’histoire. Or c’est cet échange qui me plaît par-dessus tout. C’est pourquoi je tiens tant à ce que ce ce soit mes photos qui viennent vers les autres et non l’inverse » insiste Jean Ducouet. Autre avantage : apporter un peu d’oxygène aux membres du personnel, avec cette jolie invitation aux promenades dans le Trégor : « Cela aide tout le monde à s’évader : les résidents comme ceux qui sont à leurs petits soins … »

Ouest France 20 septembre 2014.

Les visiteurs, sur le podium du Prix du public, ont été récompensés par Anne Gautier, adjointe à la culture, et Michel Sohier, le maire, « impressionné par l'imagination surprenante des photographes» |

Les 544 visiteurs de l'exposition de photos, fruits du concours Tréguier et votre imaginaire, organisé par la ville, et exposées jusqu'à ce dimanche dans la chapelle des Paulines, étaient invités à proposer un classement des oeuvres selon leur choix, et participer ainsi au Prix du public.

394 votants ont été enregistrés. Un prix différent de celui du jury, établi fin juin (Ouest-France du 2 juillet). Les trois photos primées étaient exclues de ce Prix du public.

Vincent Breyer remporte la palme pour « Sport extrême à Tréguier ». Charles Vassalo, un abonné des concours photos, remporte le 2e prix pour « La capitainerie ». Jean Ducouet monte sur la 3e marche du podium avec « Le bonheur est dans la rue ». Avec humour, il précise, « J'ai hésité à l'appeler, dans la rue, les vaches allaient. »

Le Trégor du 15 au 21.08.2013 :

Jean Ducouet de Penvenan expose ses photographies à l’Office de Tourisme du Trégor-Côte d’Ajoncs depuis le 12 août jusqu'à la fin du mois sur le thème « La rouille ne dort jamais ». « La rouille est un phénomène naturel, irrémédiable et de toute évidence, il est le plus fort et prouve que tout est éphémère car la rouille ne dort jamais », explique l’artiste. Jean Ducouet aime la couleur de la rouille et son graphisme. Les photographies prouvent qu’elle nous entoure et fait partie de notre quotidien.

Le télégramme du 17.08.2013

« La rouille détourne notre vision de l’objet », pour le photographe Jean Ducouet qui s’emploie avec son objectif à nous restituer reliefs et couleurs de son inexorable dégradation. Le photographe Jean Ducouet n’arrête pas de surprendre. Le Penvénanais sillonne cette été et avec succès, les salles d’exposition. Chacune d’elles est une découverte. Rien ne lui échappe. Avec « La rouille ne dort jamais », les nombreux clichés qui ornent, jusqu’au 25 août, l’Office de tourisme, étonnent. L’ancien technicien du spectacle et « CDI à la retraite » adore pister le détail avec son boîtier numérique. Rien ne lui échappe. Une vieille manille rouillée et abandonnée du côté de Beg Vilin, il en fait un tableau. Idem pour une hélice ou encore des fers à béton stockés par les ostréiculteurs. Le rendu des couleurs émerveille et culpabilise le visiteur qui ne manquera pas de se demander « comment ai-je pu passer à côté d’un tel objet sans m’en apercevoir ? »….

Le Trégor du 22 au 28 août 2013 :

Ancien technicien du spectacle, Jean Ducouet a accroché ses photographies dans le hall du centre l’hospitalier de Tréguier. L’exposition représentant des paysages de la région et des coques de bateaux est visible jusqu'à fin août. Installé à Penvenan, le photographe aime se promener en fin de journée ou en soirée pour immortaliser la lumière de notre région. « La photo est un loisir, un plaisir et je suis toujours à la recherche de la lumière », précise l’artiste….

Ouest France du 30.07.2013 :

Jean Ducouet, photographe dans l’âme, est bien connu dans le pays de Tréguier et au delà. Il a récemment obtenu le troisième prix du concours de photo organisé par la ville de Tréguier, sur le thème de « L’imaginaire dans la ville…. Des « vues d’ici et autres regards », qui invitent le résident et les visiteurs, à l’évasion. « L’occasion de penser à autre chose que les causes de l’hospitalisation », souffle Jean Ducouet….

Le télégramme du 06.08.2013 :

« Une pause pour les visiteurs ». Jean Ducouet a choisis d’exposer dans le hall de l’hôpital pour permettre à des personnes qui ne prendraient pas spécialement le temps d’entrer dans une galerie, de découvrir autre chose, faire une pause, oublier, le temps d’un regard, les soucis du quotidien. Le thème cette fois s’intitule « Vues d’ici et autres regards », il invite le public, à l’évasion, bord de mer, zoom sur de vieux bateaux, l’artiste capte des couleurs, des instants qu’il reproduit avec art toujours dans le respect des couleurs naturelles.

Le télégramme du 10.08.2013:

Des photos sorties du cadre. Pour valoriser ses clichés dans la présentation, Jean Ducouet voulais employer une autre technique en les sortant du cadre, il a donc pris cette phrase au pied de la lettre….Il a donc décidé, de présenter ses photos de la région sur un autre support et de les tirer sue du papier de type « Canvas », ressemblant à de la toile de peintre et adapté aux tirages numériques, tout en gardant un regard et une réalisation de photographe pour le résultat….

Le télégramme du 22.11.2012:

"Jean Ducouet aime exposer dans des lieux non réservés à l'art"

"...Ca tombe bien puisqu'il expose ses photos sur les murs du hall du service SSR, bâtiment les aîgrettes du centre hospitalier de Paimpol... Jean Ducouet, ancien ferronnier d'art, puis électricien, puis technicien du spectacle, pratique depuis longtemps la photographie en amateur éclairé. Son regard capte les couleurs, les matières et les reflets, et y trouve tout de suite le "sujet" remarquable. "Je ne retravaille pas mes photos. Parfois, je fais un recadrage. Bien que je travaille au numérique, j'ai gardé la façon de faire de l'argentique: je fais peu de prises". Je laisse le pouvoir à l'imagination: les gens voient ce qu'il veulent. Je veux suggérer sans montrer".

Ouest France du 20.11.2012:

« L'imagination au pouvoir », c'est le slogan préféré de Jean Ducouet pour encourager à regarder ses photographies autrement. Elles baladent le spectateur dans les reflets de la mer et sur les coques des bateaux. À lui d'imaginer toute une histoire, de voir à travers, ou plus loin.

L'exposition « reflets et matières » est visible jusqu'au 13 décembre, dans le hall du service de soins et de réadaptation les Aigrettes à Paimpol. Ce lieu insolite pour exposer, permet à un grand nombre de personnes soignées, soignants et visiteurs, de s'évader.

Le Télégramme du 8 mai 2012:

"L'imagination au pouvoir !" D'entrée, c'est avec se slogan bien connu que Jean Ducouet, de Penvenan, qui se décrit comme "un vieux soixante huitard", parle de son exposition photo. Et, il est vrai qu'en y regardant de plus prés, l'homme n'a pas tort. Ses reflets de bateaux à Paimpol, Loguivy de la mer ou encore à Noirmoutier bluffent le spectateur. On croirait l'oeuvre d'un peintre surréaliste, mais il s'agit bel et bien d'une photographie. Chacun peut y voir ce qu'il veut selon son imagination. Avec ses effets fantastiques, psychédéliques ou décalés, Jean Ducouet éclaire un détail de la vision d'un bateau dans un port de pêche.... Le pari de Jean Ducouet et réussi; on s'interroge devant ses photos et on imagine.

Ouest France du 8 mai 2012:

Jean Ducouet expose une trentaine de photographies à l'Hôpital. Depuis 15 ans, ce technicien retraité du spectacle réalise des clichés de reflets, de morceaux de bateaux rouillés ou encore de bois travaillé par l'eau salé. "Mon but est d'amener les oeuvres aux gens", déclare l'artiste, ce qui explique pourquoi il a choisi ce lieu peu commun pour exposer. Selon Kristell Carré, coordinatrice au sein de l'hôpital, les expositions permettent aux patients et au personnel " de se changer les idées".

Ouest France du 21 décembre 2011:

Jusqu'au 25 décembre le Penvenanais Jean Ducouet expose, à la salle Anatole Le Braz, une cinquantaine de photos. Quatres grands thèmes s'y côtoient. Jean Ducouet capture les moments fugaces des reflets de bateaux dans l'eau. Le résultat est étonnant: " Je ne sais pas peindre, mais là, il me semble que je rejoins un peu par mes photos le travail du peintre surréaliste Yves Tanguy" ....Il zoome aussi sur des fleurs, et les formes cèdent la place aux couleurs, étirées, fondues. Enfin, il s'est attardé en trés gros plan sur les pans de côques de bateaux en bois. Les couleurs, les écailles de la peinture, les taches de rouille concourent là aussi à nous faire pénétrer dans un univers surréaliste.

Le Télégramme 5 août 2010 ;

Les prises de vue de Jean Ducouet explorent le surréalisme appliqué en photographie …L’artiste du numérique a des façons bien étranges pour extirper de ses prises de vues « un univers quelque peu surréaliste ».La sublimation du reflet d’un bateau, d’un ciel bleu aboutit à des visions fantasmagoriques « que l’on croirait sorties d’un cerveau malade ».

Ouest France du 09 août 2010 ;

… Les photos signées Jean Ducouet sont originales. L’artiste, car à ce niveau-là on peut parler de véritable artiste, s’est spécialisé dans les reflets de bateaux qui se mirent dans l’eau. « Un ciel bleu et une légère bise, tout est en place pour créer ces tableaux photographique. Reflets mouvants, changeants, troublants et hauts en couleur. » Le photographe n’hésite pas à comparer ces prises de vues à « des délires surréalistes. »

Ouest France 4 février 2006 ;

« Photographies de Bretagne et d’ailleurs, propose 55 photographies qui entraînent le spectateur du port de Loguivy-de-la-mer aux façades colorées des maisons de Cuba en passant par l’Afrique, L’Amérique du nord, la vallée de la mort, Las Vegas ou la région Trégoroise plus proche. Michel Baulot et Jean Ducouet ont su saisir des attitudes, des paysages, des dispositions insolites et colorées comme ces barques bleus dans le port d’Essaouira. Un voyage enchanteur en morceaux choisis à travers une bonne partie du monde.

Ouest France 2 août 2004 ;

…Jean Ducouet sillonne le littoral breton en recherche d’inspirations « les sujets sont très variés je travaille au coups de cœur, Brest 2000, le phare de Belle Ile en mer » affirme l’artiste. Jean Ducouet travaille principalement la couleur mais aussi le noir et blanc « la photographie est un loisir dont j’apprécie les moments de calme et de plénitude »…

Le Trégor 29 juillet 2004 ;

Jean Ducouet travaille dans le monde du spectacle…Ainsi depuis des années, l’appareil en bandoulière, il sillonne le littoral breton … « A travers l’objectif j’ai une toute autre vision du monde » …